Ce reportage photographique témoigne du compagnonnage entre deux chercheurs dans le but de faire avancer leurs projets scientifiques respectifs

La tête dans les étoiles

Deux hommes, deux scientifiques, collaborent, l’un pour donner naissance à une nouvelle génération de caméra pour la recherche, l’autre pour offrir un nouveau regard à son télescope vieillissant.

David Darson est ingénieur de recherche au CNRS. Il développe des dispositifs électroniques de mesure pour les laboratoires de recherche du département de physique à l’Ecole Normale Supérieure de Paris. Il consacre son temps libre entre sa passion pour l’astronomie et le jardinage. C’est d’ailleurs dans son jardin en banlieue parisienne, là où les arbustes fruitiers ne l’on pas envahit, qu’il a transformé un cabanon en observatoire astronomique.

François Colas est astronome à l’observatoire de Paris. Il est spécialiste des planètes et des astres du système solaire. Il est en charge du télescope T1M du Pic du Midi. Bien que dépassé par ses grands frères d’Atacama ou d’Hawaï, il est toujours utilisé pour observer les astres du système solaire.

Depuis quelques années David développe une caméra scientifique, dite Infra rouge à haute plage dynamique (HDR). Elle devrait permettre d’observer des objets, qui lorsqu’ils sont situés dans le champs de vision d’un astre très brillant,  une étoile par exemple, se trouvent noyés dans leur lumière comme les objets se trouvant devant ou à proximité des phares d’une voiture arrivant en sens inverse, ils deviennent alors difficilement observables. Sa technologie anti-éblouissement permettra de voir  des détails dans toutes les zones même très contrastées d’une image. Les applications potentielles de ce type de caméra sont nombreuses et révolutionnaires en astronomie. Elles devraient permettre de mieux observer les satellites d’une étoile ou d’une planète très lumineuse ainsi que les détails d’évènements très dynamiques et très contrastés qui se produisent à la surface des planètes tels que certains phénomènes météorologiques ou l’entrée d’astéroïdes dans leur atmosphère. Cette caméra aura aussi sans doute des applications en médecine pour l’imagerie médicale.

François Colas accueille régulièrement David Darson dans son observatoire afin qu’il puisse tester sa caméra infra rouge HDR sur son télescope T1M. Il profite de ces essais pour découvrir ses performances et réfléchir à de nouveaux types d’observations dans le système solaire et au delà. David lui a promis, en échange de sa collaboration, de lui en céder gracieusement un exemplaire, qui à n’en pas douter, offrira une cure de jouvence et de nouvelles perspectives de recherche au vénérable T1M.